Spiritual Care en temps de pandémie

Nous partageons sur cette page par thème une sélection de :
• Recommandations
• Témoignages
• Propositions
de nos partenaires ou des personnes ayant répondu à l’appel du RESSPIR en avril 2020, ainsi qu’une sélection d’articles que nous relayons.

 

Liste des thèmes « COVID et Spiritual Care » :
 Décès et deuil :  Ne pas pouvoir voir le corps ou célébrer des funérailles, paroles, gestes et rites avant et après le décès, le deuil après, Absence/présence
 Ethique dans les institutions de soins et à domicile (recommandations)
❖ Peur/stress/sentiment d’impuissance
❖ Accompagnement spirituel (propositions et recommandations)
❖ Accompagnement religieux (propositions et recommandations)
❖ Sens à la crise actuelle (réflexion d’éthicien.nes, clinicien.nes, philosophes, théologien.nes, anthropologues, sociologues, etc)
❖ Résident.es en institutions de soins (impact de la distanciation sociale, de l’isolement, le sentiment d’abandon, les syndromes de glissement, …)

 

1. COVID Décès et deuil

Besoins et souhaits spirituels/religieux face aux nécessités sanitaires et organisationnelles, certaines personnes évoquent ici leurs vécus et réflexions, d’autres proposent des adaptations et la marge de créativité possible pour l’accompagnement.

Nombreux sont ceux qui proposent de réaliser par exemple :
▪ des photos pour favoriser le deuil des proches qu’ils pourront ou non voir par la suite (du défunt, de la chambre où le décès a eu lieu…),
▪ un journal de bord pour les patient.es sédaté.es/comateux,
▪ un film des cérémonies de funérailles,
▪ de remplacer les toilettes mortuaires par des gestes symboliques (p.ex. Linceul)
▪ une présence priante ou simplement silencieuse d’un ou d’une aumônier.ère/accompagnant.e spirituel.le lorsque la famille ne peut être présente, l’utilisation des différents moyens de communication.

 

Quelques exemples :

 

o La SFAP met à votre disposition une rubrique spécifique en cette période de crise sanitaire liée au COVID 19, vous y trouverez de nombreuses fiches par thème : Outils et ressources soins palliatifs et covid 19.

 

o Témoignage d’une infirmière en soins intensifs ayant accompagné à l’hôpital sa mère atteinte du COVID (Europe).

 

o Témoignage d’un aumônier à Bruxelles, responsable du Carrefour spirituel à l’hôpital Saint-Luc, Guibert Terlinden, dans le quotidien La Libre Belgique “Les soignants seraient-ils devenus les seuls spécialistes des fragilités de la vie ?”, réalisé le 4.4.2020 par Annick Hovine.

 Aborde les rites funéraires adaptés et de la présence auprès des malades COVID

=> voir une sélection d’articles et lectures proposés à leurs soignant.es en ce temps de pandémie : Bibliothèque de l’Alma

 

o L’humain vient de l’humus, il en est pétri. Dans la crise, l’humanité de chacun s’est révélée, fragile et immense, y compris par ce qui a manqué douloureusement. Préservons-la comme un trésor inestimable. Enracinons-y notre avenir car hors-sol, notre ‘ADN’ se dénature et meurt : L’humain n’est pas une tomate qui peut pousser hors-sol, Guibert TERLINDEN dans Louvain Med 2020 mai-juin; 139 (05-06), pp. 390-394, UCLouvain, 2020.

 

o Interview de Simon Peng-Keller, Professeur de « Spiritual Care » à l’Université de Zürich (Suisse), dans Kath.ch:

« Préserver la dignité des morts malgré le coronavirus »

=>  Aborde la nécessité (ou non) de s’abstenir des rites funéraires, les toilettes mortuaires sont-elles interdites et par qui?

 

o Propositions et points d’attention lors du décès et de l’enterrement par Mme Alix Noble-Burnand, thanatologue, Suisse : capsules deuil 

=> Capsule  n°4 « Quand la mort survient » et capsule n°5 : « Un enterrement..à 5 ».

 

o Musulmans et islams face à la pandémie et au confinement (pdf on-line) :  Balises et enjeux divers. Centre Interdisciplinaire d’Études de l’Islam dans le Monde Contemporain UCLouvain, (A. Belhaj, F. Dassetto, Gh. Djelloul, N. El Makrini, B. Maréchal) -Avril 2020.

=> le dossier de Naïma El Makrini aborde le rétrécissement de rituels autour de l’accompagnement des malades et des mourants.

 

o Réflexion autour de l’humanisation de la mort, de Paulo Rodrigues, Théologien à la Faculté de théologie de l’Université catholique de Lille.

 

o Lettre à Lucie, par Marion Muller-Collard chez Tracts Gallimard, pdf

« Dans cette étrange période, où est relégué au second plan ce qui ne relève pas de la survie, je crains que votre message ne passe inaperçu, Lucie. Sans doute participez-vous à sauver des vies, vous aussi. Mais ce que je sais de vous, et qui me touche au plus haut point, c’est que vous cherchez aussi à sauver des morts. »

=> Lucie écrit par un formulaire de saisine auprès d’une commission éthique régionale ce qui l’indigne dans la manière de traiter les morts. Une réponse de Marion Muller Collard théologienne qui ne s’empare pas tout de suite de l’ampleur de ce qu’exprime là une soignante… mais qu’Antigone rappelle à sa mémoire.

Dans la même collection, de Claire Fercak:  Ces morts qu’on n’accompagne pas, 27.3.2020.

 

o Antigone, le besoin de rites pour nos morts : « aucune explication scientifique ne peut colmater le déficit symbolique… » alors que peut apporter la littérature contemporaine sur ces questions? » Myriam Watthee-Delmotte nous propose de voir comment la littérature peut « combler le déficit symbolique en particulier les textes qui évoquent l’Antigone qui se réveille en chaque endeuillé désemparé. Car au moment où la corporalité est écartée, la parole est amenée à prendre le relais. Nous pouvons nous identifier à la révolte d’Antigone qui se dresse pour nous qui devons demeurer silencieux, et nous sentir confortés lorsqu’elle prononce pour nous les mots que nous sommes contraints à garder pour nous….  »

Myriam Watthee-Delmotte nous invite à découvrir quelques œuvres littéraires ainsi qu’à composer avec la réalité sanitaire. Une vidéo de l’Académie royale de Belgique, publiée le 26.4.2020.
Elle y parle aussi du site http://www.poetenational.be/fleurs-de-funerailles/ où « les poètes belges s’unissent pour écrire des poèmes funéraires en cette période de crise » pour que « les endeuillés puissent offrir des bouquets de poésie à leurs défunts ».

2. COVID recommandations éthiques

De nos partenaires de l’UNESSA (fédération UNESSA fédération des institutions d’accueil, d’accompagnement, d’aide et de soins aux personnes du secteur associatif privé en Wallonie et à Bruxelles)
Recommandations éthiques liées à la crise du Covid-19 (pdf)

3. Impuissance et peurs, stress

 

o Propositions et points d’attention par Mme Alix Noble-Burnand, thanatologue (Suisse)

=> Capsule deuil n°2  : « Angoisse et impuissance »

 

o Nos méditations pour les soignant.es « sous le masque », sous vos masques en ces temps difficiles, nous vous proposons : une courte méditation enregistrée (4’) que vous pouvez faire lors d’une pause, seul∙e ou en petite équipe et une plus longue pour reprendre souffle (8′).

o Communiqué du collège des psychologues de la SFAP (Société française d’accompagnement et de soins palliatifs)

Souffrance des patient.es, Souffrance des proches, Souffrance des soignant.es, positionnement face à la crise

=> Aborde l’accès au travail psychothérapeutique, la présence des psychologues dans l’accompagnement et les soins palliatifs, les décès et deuils problématiques.

4. Accompagnement spirituel (propositions et recommandations)

 

o Recommandations à l’usage des aumônier∙ères et accompagnant∙es spirituel∙les (collaboration internationale et interprofessionnelle : www.covid-spiritualcare.com)

Ces recommandations ont été traduites en arabe par notre partenaire ISSR/USJ à Beyrouth au Liban.

 

 

 

5. Accompagnement religieux

 

o La mise en place de la HELPLine COVID du groupe de soutien spirituel d’urgence à Genève, voir le schéma organisationnel de cette Helpline, 

Maurice Gardiol, Coordinateur du Groupement interreligieux de soutien spirituel d’urgence à Genève nous partage quelques informations sur l’engagement du Groupe interreligieux de soutien spirituel de Genève (GI-spi) : http://www.interreligieux.ch/liens/gi-spi/

 

o Musulmans et islams face à la pandémie et au confinement (pdf on-line) :Balises et enjeux divers. Centre Interdisciplinaire d’Études de l’Islam dans le Monde Contemporain UCLouvain, (A. Belhaj, F. Dassetto, Gh. Djelloul, N. El Makrini, B. Maréchal) -Avril 2020.

 

o RTS/ Hautes Fréquences, nous propose une émission radio présentant l’avis d’aumôniers.ères, responsables et expert.es sur la présence spirituelle et religieuse durant le temps de crise dans les hôpitaux et maison de repos et soins pour personnes âgées (Etablissement médicaux sociaux EMS en Suisse).
À lʹheure où la Suisse amorce un retour à la normale, les aumôniers qui travaillent en hôpitaux et en EMS commencent à retrouver leurs patients et résidents. Comment ont-ils vécu cette période de confinement? De quelle façon les Eglises ont-elles géré leur travail? Cette crise du Covid va-t-elle renforcer leur rôle dans le système des soins? Carole Pirker et Noriane Rapin le 3.05.2020.

 

o Aux hôpitaux universitaires de Genève, les aumôniers racontent quelles sont les questions et réactions des patient.es hospitalisés depuis le confinement et comment ils essaient de les soutenir. Reportage de la RTS diffusé le 13.4.2020 durant le JT, 2’30 ».

6. Sens à la crise et réflexions

 

 

o La pandémie de la Covid-19 n’est pas encore terminée ; ses effets sur la santé, la vie sociale, l’économie et la politique ne sont ni inventoriés ni mesurés parce qu’ils dépendent notamment de futures décisions politiques. Il serait donc prétentieux de faire des bilans et des recommandations assurés. Mais il est toutefois possible d’analyser en quoi cette pandémie devrait être l’occasion d’un tournant dans les manières collectives et professionnelles d’aborder l’éthique et la politique du soin.

Saintôt Bruno, « Ethique et politique du soin : quel tournant à l’occasion de la pandémie ? », Laennec, juillet 2020, vol. 75, no 2, pp. 6‑14.

Saintôt Bruno, « Ressources spirituelles du soin », Etudes, septembre 2020, vol. 4274, no 9, pp. 71‑80.

 

o Betrand Kiefer, médecin, théologien, directeur de la Revue médicale Suisse, interpelle notre légitimité mais aussi notre prétention à vouloir mettre du sens à la crise.

Pourquoi cela nous arrive-t-il? Qu’est-ce que la science et la religion peuvent en dire aujourd’hui? Peut-on comparer cette pandémie à d’autres dans leurs réactions réciproques? La spiritualité dans les soins est-elle questionnée par cette crise? Qu’est-ce que le désir d’éternité peut nous dire de l’homme et du transhumanisme qu’il recherche? En quoi ce désir d’éternité est-il présent au creux de cette crise?
Bertrand Kiefer nous présente la fin d’un monde plutôt que la fin du monde.
Ecouter l’émission radio (plus complète et plus approfondie sur les questions spirituelles et religieuses)
RTS/religion, émission BABEL, Gabrielle Desarzens, 38 minutes, le 3 mai 2020
Pour un bref aperçu:
Lire l’éditorial pour la Revue médicale Suisse du 22 avril 2020

 

o Réflexions « Lorsque le COVID 19 vient nous couper le souffle… »  Serena Buchter et Prof. Dominique Jacquemin pour l’Institut Religions, Spiritualités, Cultures et Sociétés UCLouvain.

 

o Plateforme interdisciplinaire, « Paroles de soin, paroles de sens »

Face à la brutalité de la crise se pose la question du sens, notamment dans les soins de santé, aujourd’hui souvent réduits à des actes mécaniques, où l’humain n’a plus sa place.
L’objectif ? Identifier les défis de sens révélés par la crise sanitaire et apporter des réponses qui pourraient notamment aider les praticiens de la santé
Plateforme réunissant philosophes et professionnel·les du secteur des soins de santé, à l’initiative du Prof. Michel Dupuis, chercheur UCLouvain.

 

o La Peste d’Albert CAMUSla question éthique en temps d’épidémie par Myriam Watthee-Delmotte, Prof. de littérature française à l’UCLouvain.

En quoi ce récit a-t-il quelque chose à nous dire en la période de pandémie que nous traversons? Académie royale de Belgique – Mars 2020.

 

o Bruno Cadoré, op, médecin hématologue, bio-éthicien, a été directeur du Centre d’éthique médicale de l’Université Catholique de Lille, membre du Conseil national du Sida, aujourd’hui Maître de l’Ordre des Prêcheurs, nous propose une réflexion sur l’émergence de l’épidémie, ses conséquences, l’impact sur les mentalités, sur le prendre soin, ce que la science et la théologie peuvent en dire chacune et leurs limites, leur dialogue, le rôle possible des Eglises…
Un interview par Jean-François Colosimo pour les éditions du Cerf en accès libre -avril 2020.

7. Distanciation sociale, isolement, sentiment d’abandon

    o Pas de contributions pour le moment