Où va la médecine ? Sens des représentations et pratiques médicales

Marie-Jo Thiel, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2003, 320 p. 

La médecine contemporaine bénéficie d’une prodigieuse efficacité technique. Et pourtant, paradoxalement, les griefs à son encontre n’ont peut-être jamais été aussi virulents. Pour certains, la médecine irait trop loin, pour d’autres pas assez. Dans la consultation médicale, plus exactement dans le contrat qui unit l’usager à un prestataire de service, n’y a-t-il que droits pour le premier et obligations pour le second? Droits d’avoir les enfants que l’on veut et devoir de proposer le dernier cri technique ? Droits de formuler un  » testament de vie  » et interdit pour les soignants d’y déroger ? La médecine doit-elle accéder à toutes les demandes et s’occuper de bonheur ? N’est-elle pas victime de sa propre performance? L’enjeu est peut-être lié à une question de sens, c’est-à-dire d’interaction entre la signification de la pratique médicale, la direction que celle-ci veut, peut ou doit prendre, et sa perception à travers les représentations mentales.