L’anthropologie spirituelle

Jean Desclos, Québec, Médiaspaul, 2001, 127 p. 

L’anthropologie spirituelle peut être comprise comme une forme de théologie à visée anthropologique, fondée sur la  » foi en l’humanité  » et sur son ouverture à la Transcendance. Elle fonde sa réflexion sur l’expérience singulière du croyant ou de l’apprenant. Dans l’affirmation  » Je crois en Dieu « , nous pouvons distinguer trois manières de construire le discours : à partir des objets de la croyance (le cru), de l’activité de l’intelligence croyante (le croire) ou du sujet lui-même (le croyant). Nous faisons l’hypothèse que, si la théologie peut et doit explorer ces trois aspects, elle est amenée, aujourd’hui plus qu’autrefois, à élaborer l’itinéraire théologique à partir du sujet croyant et de ses inquiétudes, ses blessures, ses ouvertures à la Transcendance. Les auteurs portent un regard neuf sur cette option et contribuent à l’émergence d’une nouvelle manière de penser et d’enseigner la théologie dans la culture contemporaine.