Discussion à partir du récit de vie 1

Consignes pour un groupe et pour une personne seule

Conclusion

Il n’est pas rare qu’autour de nous, les gens pensent que « mieux vaut mourir que de vivre avec Alzheimer ». Peut-être le pensez-vous aussi ?

 

Des témoignages de personnes atteintes de cette maladie montrent que bon nombre d’entre elles sont capables d’être heureuses et de profiter des petites choses de la vie. L’attitude négative envers la maladie et les personnes qui en sont atteintes est certainement aussi dur à vivre que la maladie elle-même.

 

Il est important de se rendre compte que la personne malade reste une personne capable de bonheur si elle est bien accompagnée.

 

Cliquez ici pour retourner au module 1 ou Cliquez ici pour accéder à la table des matières interactive et choisir un autre module.

Partagez ici vos réflexions

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasias
Sasias
10/01/2022 15h07

Les réactions de rejet, de peur de cette maladie et des gens qui en sont atteints me sont familières, je le partage en partie. Avoir cette maladie serait synonyme de peur de faire souffrir mes proches mais espoir tout de même de pouvoir continuer à vivre le plus « normalement » possible.

Coda
Coda
03/07/2022 22h18

J’aime ce que ces personnes m’amènent à découvrir. Parfois aussi, quand ils sont dans la douleur, je prie pour qu’ils n’aient pas à souffrir trop…

Juin
Juin
24/04/2023 8h34

Je suis rassurée par le dévouement de soignants qui travaillent dans les unités fermées et les accueils de jour. Si j’avais la maladie, j’aurais peur pour mes proches, peur qu’ils souffrent de ne plus me reconnaître. Mes espoirs seraient dans la qualité de présence des soignants, visiteurs et de mes proches pour me donner amour et attention, patiemment.

Dernière modification le 11 mois il y a par Juin